Le recours aux forêts

Accueil > Informations légales > Appel à expériences autour du vagabondage

Appel à expériences autour du vagabondage

août 2004

Robin Hunzinger écrit un nouveau film autour du vagabondage. Ce film est né d’un désir de voyage en forme de dérive, sans but - si ce n’est celui de dériver. Dériver, c’est renoncer aux raisons de se déplacer et d’agir, aux relations habituelles, aux travaux et aux loisirs qui nous sont propres, pour se laisser aller aux sollicitations du terrain et des rencontres qui naissent de la route et du mouvement lui-même.

Pas de but à cette route donc, si ce n’est celui de se perdre pour trouver de l’inconnu. Pas de "paysages" à cette route si ce n’est ceux des non-lieux de la modernité pour y trouver des îlots d’invention.

Le tracé du film sera celui d’un voyage vagabond dans le réseau habituel des routes et des abords de nos villes où tout se ressemble trop : en effet, il suffit de quelques heures pour aller d’un endroit à l’autre de la terre et ces deux points sont presque identiques. Les lieux ne valent que comme points de rencontre. Le monde de la globalisation économique et technologique est celui du passage et de la circulation. Les aéroports, les chaînes hôtelières, les supermarchés se trouvent-là pour faciliter la consommation. Il faut consommer et passer. On ne s’y arrête jamais pour regarder autour de soi. On est dans un dépliant publicitaire, coloré, chatoyant, confortable et redondant : panneaux publicitaires, enseignes illuminent jour et nuit les autoroutes aux abords des villes et des aéroports ; palais des sports, zéniths, multiplexes, boîtes de nuit, restaurants entourent la ville et débordent sur elle.

Le projet de ce film est d’aller voir ce qui se cache dans les intervalles de cet univers sidérant où beauté, profusion, gratuité, banalité extraordinaire, invention, côtoient laideur, commerce, absurdité, passivité, indifférence à l’autre.

Vous pratiquez le vagabondage, vous avez des expériences à raconter à l’auteur du film, n’hésitez pas à lui écrire.

Robin Hunzinger
hunzinger@ressources.org

Messages

  • bonjour,
    un artice dans Trek magazine tout à fait intéressant : Jean Charles, 23 ans, voyage depuis presque deux ans dans les forêts et campagnes françaises à la recherche de techniques, de savoirs, de rencontres pour vivre "autrement", simplement. Accompagné de son âne, se nourrissant de plantes, de racines ou grâce au troc il est encore sur les chemins. Inspirant.
    A découvrir !
    Trek magazine n°59 (Octobre 2004).

  • dans le meme genre il ya ce film extraordinaire mais ici encore il ya une quete donc un but :
    LIFE WITHOUT DEATH difuse par arte re
    Réalisé par Franck Cole
    Profondément affecté par le décès de son grand-père, Franck Cole décide de traverser le désert le plus chaud et le plus aride du monde : le Sahara. Il se prépare pendant quatre ans et apprend à faire de la solitude son alliée. En 1989, il commence son périple, seul, à dos de chameau, avec 60 litres d’eau (soit assez pour trois jours de voyage) et quelques affaires. Il voyagera un an, épuisera huit chameaux, connaîtra la souffrance physique et risquera sa vie. 7 100 km de l’océan Atlantique jusqu’à la mer Rouge, à travers la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Soudan : une expérience de la soif et de la solitude vécue dans la douleur et la peur constante... Après avoir terminé Life without death, Franck Cole est retourné au Sahara pour une autre traversée du désert. Il est mort à 46 ans, tué par des bandits dans le nord du Mali.